Manuel de référence MySQL 5.0


précédentsommairesuivant

11. Types de colonnes

MySQL supporte un grand nombre de types de colonnes, qui peuvent être rassemblées en trois catégories : les types numériques, temporels et chaînes. Cette section vous donne un aperçu des types disponibles, et résume les besoins de stockage de chaque colonne, puis fournit une description détaillée des propriétés de chaque type de données. Cette présentation est volontairement courte. Les descriptions détaillées peuvent être consultées pour plus d'informations sur chaque type, comme les formats autorisés.

MySQL 4.1 et plus récentes supportent des extensions pour gérer les données géographiques. Des informations sur ces types sont disponibles dans la section Chapitre 18, Données spatiales avec MySQLChapitre 18. Données spatiales avec MySQL.

Plusieurs définitions de colonnes partagent la même convention :

  • M

    indique la taille maximale d'affichage. La taille maximale légale est de 255 ;

  • D

    s'applique aux types à virgule flottante, et indique le nombre de chiffres qui suivent la virgule décimale. Le nombre maximal est de 30, mais ne devrait pas dépasser M-2 ;

  • []

    les crochets ('[' et ']') indiquent des spécifications qui sont optionnelles.

11-1. Introduction aux types de colonnes

11-1-1. Présentation des types numériques

Un résumé des colonnes numériques suit. Pour plus de détails sur les types numériques, voyez la section Section 11.2, « Types numériques »11.2. Types numériques. La taille des colonnes est dans la section Section 11.5, « Capacités des colonnes »11.5. Capacités des colonnes.

Si vous spécifiez l'option ZEROFILL pour une valeur numérique, MySQL va automatiquement ajouter l'attribut UNSIGNED à la colonne.

Attention : soyez conscient que lorsque vous utilisez la soustraction entre deux entiers, dont l'un est de type UNSIGNED, le résultat sera sans signe ! Voir Section 12.7, « Fonctions de transtypage »12.7. Fonctions de transtypage.

  • TINYINT[(M)] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Un très petit entier. L'intervalle de validité pour les entiers signés est de -128 à 127. L'intervalle de validité pour les entiers non signés est 0 à 255.

  • BIT, BOOL, BOOLEAN

    Ce sont des synonymes de TINYINT(1). Le synonyme BOOLEAN a été ajouté en version 4.1.0.

    Un type booléen complet, qui sera introduit pour être en accord avec la norme SQL-99.

  • SMALLINT[(M)] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Un petit entier. L'intervalle de validité pour les entiers signés est de -32768 à 32767. L'intervalle de validité pour les entiers non signés est 0 à 65535.

  • MEDIUMINT[(M)] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Un entier. L'intervalle de validité pour les entiers signés est de -8388608 à 8388607. L'intervalle de validité pour les entiers non signés est 0 à 16777215.

  • INT[(M)] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Un grand entier. L'intervalle de validité pour les entiers signés est de -2147483648 à 2147483647. L'intervalle de validité pour les entiers non signés est 0 à 4294967295.

  • INTEGER[(M)] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Ceci est un synonyme INT.

  • BIGINT[(M)] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Un très grand entier. L'intervalle de validité pour les entiers signés est de -9223372036854775808 à 9223372036854775807. L'intervalle de validité pour les entiers non signés est 0 à 18446744073709551615.

    Quelques conseils à suivre avec les colonnes de type BIGINT :

    • tous les calculs arithmétiques sont faits en utilisant des BIGINT signés ou des valeurs DOUBLE. Il est donc recommandé de ne pas utiliser de grands entiers non signés dont la taille dépasse 9223372036854775807 (63 bits), hormis avec les fonctions sur les bits ! Si vous faites cela, les derniers chiffres du résultat risquent d'être faux, à cause des erreurs d'arrondis lors de la conversion de BIGINT en DOUBLE.

      MySQL 4.0 peut gérer des BIGINT dans les cas suivants.

      • Utiliser des entiers pour stocker des grandes valeurs entières non signées, dans une colonne de type BIGINT.

      • Avec MIN(big_int_column) et MAX(big_int_column).

      • Avec les opérateurs (+, -, *, etc.) où tous les opérandes sont des entiers.

    • Vous pouvez toujours stocker une valeur entière exacte BIGINT dans une colonne de type chaîne. Dans ce cas, MySQL fera des conversions chaîne/nombre, qui n'utilisera pas de représentation intermédiaire en nombres réels.

    • '-', '+' et '*' utiliseront l'arithmétique entière des BIGINT lorsque les deux arguments sont des entiers. Cela signifie que si vous multipliez deux entiers (ou des résultats de fonctions qui retournent des entiers), vous pourriez rencontrer des résultats inattendus lorsque le résultat est plus grand que 9223372036854775807.

  • FLOAT(precision) [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Un nombre à virgule flottante. precision peut valoir <=24 pour une précision simple, et entre 25 et 53 pour une précision double. Ces types sont identiques aux types FLOAT et DOUBLE, décrits ci-dessous. FLOAT(X) a le même intervalle de validité que FLOAT et DOUBLE, mais la taille d'affichage et le nombre de décimales sont indéfinis.

    En MySQL version 3.23, c'est un véritable nombre à virgule flottante. Dans les versions antérieures, FLOAT(precision) avait toujours 2 décimales.

    Notez qu'utiliser FLOAT peut vous donner des résultats inattendus, car tous les calculs de MySQL sont faits en double précision. Voir Section A.5.7, « Résoudre les problèmes des lignes non retournées »A.5.7. Résoudre les problèmes des lignes non retournées.

    Cette syntaxe est fournie pour assurer la compatibilité avec ODBC.

    Utiliser des FLOAT peut vous donner des résultats inattendus, car les calculs sont faits en précision double. Voir Section A.5.7, « Résoudre les problèmes des lignes non retournées »A.5.7. Résoudre les problèmes des lignes non retournées.

  • FLOAT[(M,D)] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Un petit nombre à virgule flottante, en précision simple. Les valeurs possibles vont de -3.402823466E+38 à -1.175494351E-38, 0, et 1.175494351E-38 à 3.402823466E+38. Si UNSIGNED est spécifié, les valeurs négatives sont interdites. L'attribut M indique la taille de l'affichage, et D est le nombre de décimales. FLOAT sans argument et FLOAT(X) (où X est dans l'intervalle 0 à 24) représente les nombres à virgule flottante en précision simple.

  • DOUBLE[(M,D)] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Un nombre à virgule flottante, en précision double. Les valeurs possibles vont de -1.7976931348623157E+308 à -2.2250738585072014E-308, 0, et 2.2250738585072014E-308 à 1.7976931348623157E+308. Si UNSIGNED est spécifié, les valeurs négatives sont interdites. L'attribut M indique la taille de l'affichage, et D est le nombre de décimales. DOUBLE sans argument et FLOAT(X) (où X est dans l'intervalle 25 à 53) représente les nombres à virgule flottante en précision double.

  • DOUBLE PRECISION[(M,D)] [UNSIGNED] [ZEROFILL], REAL[(M,D)] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Ce sont des synonymes pour DOUBLE.

    Exception : si le serveur SQL utilise l'option REAL_AS_FLOAT, REAL est alors un synonyme de FLOAT plutôt que DOUBLE.

  • DECIMAL[(M[,D])] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Un nombre à virgule flottante littéral. Il se comporte comme une colonne de type CHAR : « littéral » (« unpacked ») signifie que le nombre est stocké sous forme de chaîne : chaque caractère représente un chiffre. La virgule décimale et le signe moins '-' des nombres négatifs ne sont pas comptés dans M (mais de l'espace leur est réservé). Si D vaut 0, les valeurs n'auront pas de virgule décimale ou de partie décimale. L'intervalle de validité du type DECIMAL est le même que DOUBLE, mais le vrai intervalle de validité de DECIMAL peut être restreint par le choix de la valeur de M et D. Si UNSIGNED est spécifié, les valeurs négatives sont interdites.

    Si D est omis, la valeur par défaut est 0. Si M est omis, la valeur par défaut est 10.

    Avant MySQL Version 3.23, l'argument M devait inclure l'espace nécessaire pour la virgule et le signe moins.

  • DEC[(M[,D])] [UNSIGNED] [ZEROFILL], NUMERIC[(M[,D])] [UNSIGNED] [ZEROFILL], FIXED[(M[,D])] [UNSIGNED] [ZEROFILL]

    Ce sont des synonymes pour DECIMAL.

    L'alias FIXED a été ajouté en version 4.1.0 pour assurer la compatibilité avec les autres serveurs.

11-1-2. Présentation des types de données temporels : dates et heures

Une description succincte des types de données temporels suit. Pour plus d'informations, voyez la section Section 11.3, « Les types date et heure »11.3. Les types date et heure. La taille de stockage des valeurs est présentée dans la section Section 11.5, « Capacités des colonnes »11.5. Capacités des colonnes.

  • DATE

    Une date. L'intervalle supporté va de '1000-01-01' à '9999-12-31'. MySQL affiche les valeurs de type DATE au format 'YYYY-MM-DD', mais vous permet d'assigner des valeurs DATE en utilisant plusieurs formats de chaînes et nombres.

  • DATETIME

    Une combinaison de date et heure. L'intervalle de validité va de '1000-01-01 00:00:00' à '9999-12-31 23:59:59'. MySQL affiche les valeurs de type DATE au format 'YYYY-MM-DD HH:MM:SS', mais vous permet d'assigner des valeurs DATE en utilisant plusieurs formats de chaînes et nombres.

  • TIMESTAMP[(M)]

    Un timestamp. L'intervalle de validité va de '1970-01-01 00:00:00' à quelque part durant l'année 2037.

    En MySQL 4.0 et plus récent, les valeurs TIMESTAMP sont affichées au format YYYYMMDDHHMMSS, YYMMDDHHMMSS, YYYYMMDD ou YYMMDD, suivant que la valeur de M est 14 (ou absente), 12, 8 ou 6, respectivement, mais vous permet d'assigner des valeurs aux colonnes TIMESTAMP en utilisant des nombres ou des chaînes.

    Depuis MySQL 4.1, TIMESTAMP est retournée comme une chaîne, au format 'YYYY-MM-DD HH:MM:SS'. Si vous voulez que MySQL vous retourne un nombre, ajoutez +0 à la colonne. Les différentes tailles de timestamp ne sont pas supportées. Depuis la version 4.0.12, l'option --new peut être utilisée pour que le serveur adopte le comportement de la version 4.1.

    Une colonne TIMESTAMP est utile pour enregistrer les dates et heures des opérations INSERT et UPDATE, car elle prend automatiquement date actuellement si vous ne lui assignez pas de valeur par vous-même. Vous pouvez aussi lui donner la valeur courante en lui donnant la valeur NULL.

    L'argument M affecte l'affichage des colonnes de type TIMESTAMP. Ses valeurs sont toujours stockées sur 4 octets.

    Notez que les colonnes TIMESTAMP(M)M vaut 8 ou 14 sont indiquées comme étant des nombres, alors que les colonnes TIMESTAMP(M) sont indiquées comme étant des chaînes. Cela est fait pour s'assurer que l'ont peut enregistrer et lire correctement les tables ayant ce type.

  • TIME

    Une heure. L'intervalle va de '-838:59:59' à '838:59:59'. MySQL affiche les valeurs TIME au format 'HH:MM:SS', mais vous permet d'assigner des valeurs TIME en utilisant des nombres ou des chaînes.

  • YEAR[(2|4)]

    Une année, au format 2 ou 4 chiffres (par défaut, c'est 4 chiffres). Les valeurs possibles vont de 1901 à 2155 plus 0000 pour le format à 4 chiffres, et de 1970 à 2069 si vous utilisez le format à 2 chiffres. MySQL affiche les valeurs YEAR au format YYYY, mais vous permet d'assigner des valeurs en utilisant des nombres ou des chaînes. Le type YEAR n'est pas disponible avant la version 3.22.

11-1-3. Présentation des types de chaînes

Voici une présentation sommaire des types chaînes de caractères. Pour plus d'informations, voyez Section 11.4, « Les types chaînes »11.4. Les types chaînes. Les tailles de stockage des lignes sont données dans Section 11.5, « Capacités des colonnes »11.5. Capacités des colonnes.

Dans certains cas, MySQL change le type d'une colonne en un autre, lors de l'utilisation des commandes CREATE TABLE et ALTER TABLE. Voir Section 13.2.5.1, « Modification automatique du type de colonnes »13.2.5.1. Modification automatique du type de colonnes.

Une modification qui affecte de nombreux types de colonnes est que depuis MySQL version 4.1.1, les définitions de colonnes peuvent inclure l'attribut CHARACTER SET pour spécifier le jeu de caractères, et, éventuellement, la collation de la colonne. Cela s'applique à CHAR, VARCHAR, les types TEXT types, ENUM et SET. Par exemple :

 
Sélectionnez
CREATE TABLE t
(
    c1 CHAR(20) CHARACTER SET utf8,
    c2 CHAR(20) CHARACTER SET latin1 COLLATE latin1_bin
);

Cette définition de table crée une colonne appelée c1 dont le jeu de caractères est utf8 avec la collation par défaut de ce jeu de caractères, et une colonne appelée c2 qui a le jeu de caractères latin1 et la collation binaire du jeu de caractères. La collation binaire n'est pas sensible à la casse.

Le tri et les comparaisons de colonnes sont basés sur le jeu de caractères de la colonne. Avant MySQL 4.1, les tris et comparaisons étaient faits avec la collation du jeu de caractères du serveur. Pour les colonnes CHAR et VARCHAR, vous pouvez déclarer la colonne avec l'attribut BINARY pour que le tri et la recherche soient insensibles à la casse, utilisant le jeu de caractères sous-jacent, plutôt qu'un ordre lexical.

Pour plus de détails, voyez Chapitre 10, Jeux de caractères et UnicodeChapitre 10. Jeux de caractères et Unicode.

De plus, depuis la version 4.1, MySQL interprète les spécifications de taille d'une colonne en termes de nombre de caractères. Les versions précédentes interprétaient les tailles en nombre d'octets.

  • [NATIONAL] CHAR(M) [BINARY | ASCII | UNICODE]

    Une chaîne de caractères de taille fixe, toujours complété à droite par des espaces pour remplir l'espace de stockage. L'intervalle de M va de 0 à 255 (1 à 255 pour les versions antérieures à la version 3.23). Les espaces terminaux sont supprimés lorsque la valeur est relue. Les valeurs CHAR sont triées et comparées sans tenir compte de la casse, en utilisant le jeu de caractères par défaut, à moins que le mot-clé BINARY ne soit utilisé.

    Note : les espaces terminaux sont supprimés lorsque la valeur est stockée.

    Depuis la version 4.1.0, si la valeur M est supérieure à 255, une colonne de type TEXT est créée. Ceci est une fonctionnalité de compatibilité.

    NATIONAL CHAR (sous son équivalent raccourci NCHAR) est le nom SQL-99 pour définir une colonne de type CHAR qui utilise le jeu de caractères par défaut. C'est le comportement par défaut de MySQL.

    CHAR est un raccourci pour CHARACTER.

    Depuis la version 4.1.0, l'attribut ASCII peut être spécifié avec, pour assigner le jeu de caractères latin1 à une colonne de type CHAR.

    Depuis la version 4.1.1, l'attribut UNICODE peut être spécifié pour assigner le jeu de caractères ucs2 à une colonne CHAR.

    MySQL permet la création d'une colonne de type CHAR(0). Ceci est principalement utile dans de vieilles applications, qui ont besoin de la colonne, mais n'ont pas besoin de la valeur. C'est aussi pratique pour avoir une colonne à deux valeurs : un CHAR(0), qui n'est pas défini comme NOT NULL, va occuper un bit, et prendre deux valeurs : NULL ou "".

  • CHAR

    Ceci est un synonyme de CHAR(1).

  • [NATIONAL] VARCHAR(M) [BINARY]

    Une chaîne de taille dynamique. M représente la taille maximale de la valeur dans une colonne. L'intervalle de M va de 0 à 255 caractères (1 à 255 avant MySQL 4.0.2).

    Note : les espaces terminaux sont supprimés lorsque la valeur est stockée (cela diffère des spécifications de SQL-99).

    Depuis la version 4.1.0, si la valeur M est supérieure à 255, Une colonne de type TEXT est créée. Ceci est une fonctionnalité de compatibilité. Par exemple une colonne VARCHAR(500) est convertie en TEXT, et VARCHAR(200000) est convertie en MEDIUMTEXT. Attention, cette conversion affecte la suppression des espaces finals...

    VARCHAR est un raccourci pour CHARACTER VARYING.

  • TINYBLOB, TINYTEXT

    Une colonne TINYBLOB ou TINYTEXT peut contenir au maximum 255 (28 - 1) caractères.

  • BLOB, TEXT

    Une colonne TEXT ou BLOB peut contenir au maximum 65535 (216 - 1) caractères.

  • MEDIUMBLOB, MEDIUMTEXT

    Une colonne MEDIUMTEXT ou MEDIUMBLOB peut contenir au maximum 16777215 (224 - 1) caractères.

  • LONGBLOB, LONGTEXT

    Une colonne LONGTEXT ou LONGBLOB peut contenir au maximum 4294967295 ou 4 Go (232 - 1) caractères. Jusqu'en version 3.23 le protocole client/serveur et les tables MyISAM avaient une limite de 16 Mo par paquet de communication pour une ligne de table. Depuis les versions 4.x, la taille maximale d'un LONGTEXT ou LONGBLOB dépend de la taille maximale de paquet de communication pour le protocole de communication, et de la mémoire disponible.

  • ENUM('value1','value2',...)

    Une énumération. Un objet chaîne qui peut prendre une valeur, choisie parmi une liste de valeurs 'valeur1', 'valeur2', ..., NULL ou la valeur spéciale d'erreur "". Une valeur ENUM peut avoir un maximum de 65535 valeurs distinctes.

  • SET('value1','value2',...)

    Un ensemble. Un objet chaîne, qui peut prendre zéro, une ou plusieurs valeurs, choisies parmi une liste de valeurs 'valeur1', 'valeur2', ... Une valeur SET peut avoir un maximum de 64 membres.

11-2. Types numériques

MySQL supporte tous les types numériques de la norme ANSI/ISO SQL92. Ceux-ci représentent les types numériques exacts (NUMERIC, DECIMAL, INTEGER, et SMALLINT), ainsi que les types approchés (FLOAT, REAL, et DOUBLE PRECISION). Le mot-clé INT est un synonyme de INTEGER, et le mot-clé DEC est un synonyme de DECIMAL.

Les types NUMERIC et DECIMAL sont considérés comme identiques par MySQL, comme l'autorise le standard SQL92. Ils sont utilisés par des valeurs dont il est primordial de conserver la précision exacte, comme pour des données financières. Lorsque vous déclarez des colonnes avec l'un de ces types, vous pouvez indiquer la précision et l'échelle comme ceci :

 
Sélectionnez
salaire DECIMAL(5,2)

Dans cet exemple, 5 (précision) représente le nombre de décimales signifiantes qui seront stockées pour les valeurs, et 2 (échelle) représente le nombre de chiffres qui seront stockés après le symbole des décimales.

Les valeurs de type DECIMAL et NUMERIC sont stockées sous forme de chaînes de caractères, plutôt que comme des nombres à virgule flottante, afin de préserver la précision décimale des valeurs. Un caractère est donc nécessaire pour chaque chiffre, plus la virgule (si scale > 0), et le signe moins '-' (pour les nombres négatifs). Si scale vaut 0, les valeurs de type DECIMAL et NUMERIC ne comporteront pas de valeur décimale, ni de virgule.

Les standards SQL requièrent que la colonne salary soit capable de stocker toute valeur de 5 chiffres et 2 décimales. Dans ce cas, l'intervalle de valeurs qui peuvent être stockées dans la colonne salary va de -999.99 et 999.99. MySQL dévie de cette spécification de deux manières :

  • à la limite supérieure de l'intervalle, la colonne peut stocker les nombres jusqu'à 9999.99. Pour les nombres positifs, MySQL utilise l'octet réservé au signe pour étendre la limite supérieure ;

  • les colonnes DECIMAL de MySQL avant 3.23 sont stockées différemment et ne peuvent pas représenter toutes les valeurs requises par le standard SQL. Ceci est dû au fait que pour DECIMAL(M,D), la valeur de M inclut les octets pour le signe et le point décimal. L'intervalle de la colonne salary avant MySQL 3.23 serait de -9.99 à 99.99.

Avec les standards SQL, la syntaxe DECIMAL(p) est équivalente à DECIMAL(p,0). De manière similaire, la syntaxe DECIMAL est équivalente à DECIMAL(p,0), où l'implémentation est autorisée à choisir la valeur de p. Depuis MySQL 3.23.6, ces deux variantes de DECIMAL et NUMERIC sont supportées. La valeur par défaut de M est 10. Avant la version 3.23.6, M et D devaient être spécifiés explicitement.

L'intervalle de validité maximal des valeurs de type DECIMAL et NUMERIC est le même que pour le type DOUBLE, mais l'intervalle réel peut être limité par le choix des paramètres précision et scale. Lorsqu'une valeur ayant trop de décimales est affectée à une colonne, la valeur est arrondie à scale décimales. Lorsqu'une valeur est hors des limites de validité de la colonne DECIMAL ou NUMERIC, MySQL enregistre la plus grande valeur qu'il peut à la place.

En extension de la norme ANSI/ISO SQL92, MySQL supporte aussi les types entiers TINYINT, MEDIUMINT, et BIGINT, comme présenté ci-dessus. Une autre extension supportée par MySQL permet de spécifier optionnellement la taille d'affichage, sous la forme d'une valeur entière entre parenthèses, juste après le mot-clé spécifiant le type (par exemple, INT(4)). Cette spécification de taille est utilisée pour remplir à gauche, avec le caractère de remplissage par défaut, les nombres dont la taille est inférieure à celle spécifiée, mais uniquement à l'affichage : cela ne réduit pas l'intervalle de validité des valeurs qui peuvent être stockées dans la colonne.

Lorsqu'elle est utilisée avec l'attribut de colonne optionnel ZEROFILL, le caractère de remplissage par défaut est remplacé par le caractère zéro. Par exemple, pour une colonne dont le type est INT(5) ZEROFILL, la valeur 4 sera lue 00004.

Notez que si vous stockez des nombres plus grands que la taille maximale d'affichage, vous pouvez rencontrer des problèmes lors de jointures de tables particulièrement compliquées, surtout si MySQL génère des tables temporaires : dans ce cas, MySQL pense que les données étaient limitées par l'affichage.

Tous les types entiers ont un attribut optionnel (non standard) UNSIGNED (non signé, en français). Les valeurs non signées peuvent être utilisées pour n'autoriser que des valeurs positives dans une colonne, ou bien pour exploiter un intervalle de validité plus haut. Depuis la version 4.0.2 de MySQL, les nombres à virgule flottante peuvent aussi être UNSIGNED Comme avec les types entiers, cet attribut interdit les valeurs négatives dans la colonne, mais n'élève pas l'intervalle de validité.

Le type FLOAT est utilisé pour représenter des données numériques approchées. La norme ANSI/ISO SQL92 permet la spécification optionnelle de la précision (mais pas de l'intervalle de validité) en fournissant le nombre de décimales voulues après la spécification de type, et entre parenthèses. L'implémentation de MySQL supporte aussi le paramétrage de la précision. Si le mot-clé FLOAT est utilisé pour une colonne sans précision supplémentaire, MySQL utilise quatre octets pour stocker les valeurs. Une syntaxe alternative existe aussi, elle utilise deux paramètres optionnels après le mot-clé FLOAT. Avec cette option, le premier nombre représente toujours la taille de stockage nécessaire pour la valeur, et le second nombre représente le nombre de chiffres à stocker et afficher, après la virgule décimale (comme pour les types DECIMAL et NUMERIC). Lorsque MySQL stocke un nombre pour une telle colonne, et que cette valeur a plus de décimales que requis, la valeur est arrondie pour éliminer les chiffres surnuméraires.

Les types REAL et DOUBLE PRECISION n'acceptent pas de paramétrage de la précision. En extension du standard ANSI/ISO SQL92, MySQL reconnaît DOUBLE comme un synonyme du type DOUBLE PRECISION. Contrairement à la norme qui requiert que REAL soit plus petit que DOUBLE PRECISION, MySQL implémente ces deux types comme des nombres à virgule flottante de 8 octets, en double précision (lorsque le mode « ANSI » n'est pas activé). Pour une portabilité maximale, les applications réclamant le stockage de nombres approchés doivent utiliser les types FLOAT ou DOUBLE PRECISION sans spécification de précision ou de nombre de décimales.

Lorsque MySQL doit stocker une valeur qui est hors de l'intervalle de validité d'une colonne, il ramène la valeur à la plus proche possible, et stocke cette valeur. Par exemple, l'intervalle de validité d'une colonne d'entiers INT va de -2147483648 à 2147483647. Si vous essayez d'insérer -9999999999 dans une colonne de ce type, la valeur sera ramenée à la plus proche possible, c'est-à-dire -2147483648. De même, si vous essayez d'insérer 9999999999, 2147483647 sera stocké à la place.

Si la colonne INT possède l'attribut UNSIGNED, l'intervalle de validité est aussi large, mais les valeurs extrêmes se décalent vers 0 et 4294967295. Si vous essayez de stocker -9999999999 et 9999999999 dans cette colonne, vous obtiendrez respectivement 0 et 4294967296.

Les dépassements de capacité entraînant des troncatures sont affichés comme des alertes (« warnings ») lors de l'utilisation des commandes ALTER TABLE, LOAD DATA INFILE, UPDATE, et les insertions INSERT multiples.

Type Octets De A
TINYINT 1 -128 127
SMALLINT 2 -32768 32767
MEDIUMINT 3 -8388608 8388607
INT 4 -2147483648 2147483647
BIGINT 8 -9223372036854775808 9223372036854775807

11-3. Les types date et heure

Les types date et heure sont DATETIME, DATE, TIMESTAMP, TIME, et YEAR. Chacun d'eux à une échelle de valeurs légales, de même que la valeur « zéro » quand vous spécifiez une valeur illégale. À noter que MySQL vous permet d'enregistrer certaines dates qui ne sont pas strictement légales, par exemple 1999-11-31. La raison est que nous pensons que la vérification des dates est à faire niveau application. Pour accélérer les tests, MySQL vérifie juste que le mois est entre 0 et 12 et que le jour est entre 0 et 31. Les intervalles précédents sont définis de cette façon, car MySQL vous permet d'enregistrer dans une colonne DATE ou DATETIME, des dates où le jour de la semaine ou le jour du mois est zéro. C'est extrêmement utile pour les applications où vous avez besoin d'enregistrer une date d'anniversaire pour laquelle vous n'avez pas la date exacte. Dans ce cas, vous enregistrez simplement la date comme 1999-00-00 ou 1999-01-00. (Vous ne devez pas vous attendre à obtenir de valeurs correctes de fonctions telles que DATE_SUB() ou DATE_ADD pour des dates comme cela.)

Voici quelques considérations à garder à l'esprit quand vous manipulerez ce type de champs.

  • MySQL extrait les valeurs d'un champ date ou heure dans un format standard, mais essaye d'interpréter une grande variété de formats pour les valeurs que vous donnez (par exemple, quand vous essayez de comparer ou attribuer une valeur à un champ de type date ou heure). Néanmoins, seuls les formats décrits dans les sections suivantes sont disponibles. Il est attendu que vous fournissiez des valeurs légales et des erreurs imprévues peuvent survenir si vous utilisez d'autre formats.

  • Même si MySQL essaye d'interpréter les valeurs sous différents formats, il s'attend toujours à ce que l'année soit dans la partie gauche de la valeur. Les dates doivent être données sous la forme année-mois-jour (exemple : 98-09-04), au lieu de mois-jour-année ou jour-mois-année qui sont très utilisés ailleurs (comme 09-04-98 ou '04-09-98').

  • Les dates représentées par deux chiffres pour les années sont ambigües, car le siècle n'est pas connu. MySQL interprète les années sur deux chiffres suivant les règles suivantes :

    • si l'année est dans l'intervalle 00-69, elle est convertie en 2000-2069 ;

    • si l'année est dans l'intervalle 70-99, elle est convertie en 1970-1999.

  • MySQL convertit automatiquement une date ou heure en nombre si la valeur est utilisée dans un contexte numérique et vice versa.

  • Lorsque MySQL rencontre une valeur hors d'intervalle pour un type date ou heure qui est donc illégale pour ce type (voir le début de cette section), il la convertit à la valeur « zéro » de ce type. (L'exception est que les valeurs hors intervalle pour les champs TIME sont coupées à la limite appropriée des valeurs de TIME.) Le tableau suivant présente le format de la valeur « zéro » de chaque type :

    Column type valeur du « zéro »
    DATETIME '0000-00-00 00:00:00'
    DATE '0000-00-00'
    TIMESTAMP 00000000000000 (la longueur dépend de la taille de l'affichage)
    TIME '00:00:00'
    YEAR 0000
  • La valeur « zéro » est spéciale, mais vous pouvez l'enregistrer ou vous y référer explicitement en utilisant les valeurs contenues dans le tableau ci-dessus. Vous pouvez aussi le faire en utilisant la valeur '0' ou 0 qui est plus facile à manipuler.

  • La date ou le temps « Zéro » utilisé avec MyODBC est automatiquement convertie en NULL à partir de la version 2.50.12 de MyODBC, car ODBC ne peut manipuler de telles valeurs.

11-3-1. Les types DATETIME, DATE et TIMESTAMP

Les types DATETIME, DATE et TIMESTAMP sont liés. Cette section décrit leurs caractéristiques, leurs similarités et leurs différences.

Le type DATETIME est prévu lorsque vous souhaitez stocker une date et une heure. MySQL affiche les valeurs de type DATETIME au format 'AAAA-MM-JJ HH:MM:SS'. L'intervalle de validité va de '1000-01-01 00:00:00' à '9999-12-31 23:59:59'. (« Validité » signifie que même si d'autres valeurs plus anciennes peuvent être manipulées, il n'est pas garanti qu'elles le seront).

Le type DATE est prévu lorsque vous souhaitez stocker une date. MySQL affiche les valeurs de type DATE au format 'AAAA-MM-JJ'. L'intervalle de validité va de '1000-01-01' à '9999-12-31'.

La colonne TIMESTAMP a vu ses propriétés et comportements évoluer avec les versions de MySQL et le mode SQL du serveur.

Vous pouvez spécifier les valeurs des colonnes DATETIME, DATE et TIMESTAMP, avec les formats communs suivants.

  • Une chaîne au format 'AAAA-MM-JJ HH:MM:SS' ou 'AA-MM-JJ HH:MM:SS'. Une syntaxe plus souple est permise : tout caractère de ponctuation peut être utilisé comme délimiteur entre les parties de temps ou heure. Par exemple, '98-12-31 11:30:45', '98.12.31 11+30+45', '98/12/31 11*30*45', et '98@12@31 11^30^45' sont équivalents.

  • Une chaîne au format 'AAAA-MM-JJ' ou 'AA-MM-JJ'. Une syntaxe plus flexible est aussi acceptée ici. Par exemple, '98-12-31', '98.12.31', '98/12/31', et '98@12@31' sont équivalent.

  • Une chaîne sans aucun délimiteur sous la forme 'AAAAMMJJHHMMSS' ou 'AAMMJJHHMMSS', en supposant qu'une telle chaîne ait un sens en termes de date. Par exemple '19970523091528' et '970523091528' sont interprétés comme '1997-05-23 09:15:28', mais '971122129015' est invalide (les minutes ne sont pas valides) et devient alors '0000-00-00 00:00:00'.

  • Une chaîne sans aucun délimiteur sous la forme 'AAAAMMJJ' ou 'AAMMJJ', en supposant qu'une telle chaîne ait un sens en termes de date. Par exemple, '19970523' et '970523' sont interprétés comme '1997-05-23', mais '971332' est invalide (les mois ne sont pas valides) et devient alors '0000-00-00'.

  • Un nombre au format AAAAMMJJHHMMSS ou AAMMJJHHMMSS, en supposant qu'un tel nombre ait un sens en termes de date. Par exemple, 19830905132800 et 830905132800 sont interprétés comme '1983-09-05 13:28:00'.

  • Un nombre au format AAAAMMJJ ou AAMMJJ en supposant qu'un tel nombre ait un sens en termes de date. Par exemple, 19830905 et 830905 sont interprétés comme '1983-09-05'.

  • Un résultat de fonction qui retourne une valeur acceptable dans une colonne de type DATETIME, DATE, ou TIMESTAMP, tels que NOW() ou CURRENT_DATE.

Les valeurs invalides DATETIME, DATE ou TIMESTAMP sont remplacées par la date « zéro » du type approprié (respectivement '0000-00-00 00:00:00', '0000-00-00', ou 00000000000000).

Pour la valeur spécifiée sous forme de chaînes avec des délimiteurs de date, il n'est pas nécessaire de spécifier les deux chiffres pour les mois ou les dates qui sont inférieurs à 10. Par exemple, '1979-6-9' est valide et est équivalent à '1979-06-09'. Similairement, pour les valeurs spécifiées sous forme de chaîne avec des délimiteurs d'heure, il n'est pas obligatoire de spécifier les deux chiffres des heures, minutes et secondes qui sont inférieures à 10. '1979-10-30 1:2:3' est valide et est équivalent à '1979-10-30 01:02:03'.

Les valeurs spécifiées sous forme de nombres doivent avoir 6, 8, 12, ou 14 chiffres de long. Si le nombre a 8 ou 14 chiffres, MySQL suppose que le format est AAAAMMJJ ou AAAAMMJJHHMMSS (respectivement) et que l'année est représentée par les 4 premiers chiffres. Si le nombre a 6 ou 12 chiffres, MySQL suppose que le format est AAMMJJ ou AAMMJJHHMMSS (respectivement) et que l'année est représentée par les 2 premiers chiffres. Les nombres qui ne sont pas d'une taille valide, sont complétés avec des 0 jusqu'à la taille lisible la plus proche.

Les valeurs spécifiées sous forme de chaînes sans délimiteurs sont interprétées en fonction de leur taille. Si la chaîne à 8 ou 14 caractères de long, l'année est supposée avoir 4 chiffres. Sinon, l'année est supposée avoir 2 chiffres. La chaîne est interprétée de gauche à droite, en lisant successivement l'année, le mois, la date, l'heure, les minutes et les secondes, tant qu'il y a des valeurs dans la chaîne. Cela signifie que vous ne devez pas utiliser de chaînes qui ont moins de 6 caractères. Par exemple, si vous spécifiez '9903', en pensant qu'il représente Mars 1999, vous vous apercevrez que MySQL insère à la place la date « zéro » dans votre table. Cela est dû au fait que si l'année et le mois sont 99 et 03, la date est 0, ce qui en fait une date invalide, qui est rejetée par MySQL.

Dans une certaine mesure, vous pouvez assigner des valeurs d'une colonne à une autre colonne d'un autre type. Cependant, vous devez vous attendre à quelques altérations ou pertes de valeurs durant la conversion :

  • Si vous assignez une valeur DATE à une colonne de type DATETIME ou TIMESTAMP, la partie représentant les heures vaudra '00:00:00', car les colonnes de type DATE ne contiennent pas d'information d'heure.

  • Si vous assignez une valeur DATETIME ou TIMESTAMP à une colonne de type DATE, la composante heure sera perdue, car les colonnes de type DATE ne contiennent pas d'information d'heure.

  • N'oubliez pas que même si les valeurs DATETIME, DATE, et TIMESTAMP peuvent être spécifiées avec différents formats, ces types n'ont pas les mêmes intervalles de validité. Par exemple, les valeurs de type TIMESTAMP ne peuvent pas prendre de valeurs antérieures à 1970 ou postérieures à 2037. Cela signifie qu'une date telle que '1968-01-01', est légale dans les colonnes de type DATETIME, mais n'est pas valide pour les TIMESTAMP, et sera convertie en date zéro (0) si elle est assignée à une telle colonne.

Attention à certains pièges concernant les spécifications de dates.

  • La syntaxe à délimiteur libre peut être une source de problèmes. Par exemple, une valeur telle que '10:11:12' ressemble à une heure, à cause du délimiteur ':', mais avec une colonne de date, elle sera interprétée comme la date '2010-11-12'. La valeur '10:45:15' sera convertie en '0000-00-00', car '45' n'est pas un mois valide.

  • Le serveur MySQL effectue seulement la vérification de base la validité d'une date : jours 00-31, mois 00-12, années 1000-9999. N'importe quelle date qui n'est pas dans cette marge retournera 0000-00-00. Veuillez noter que ceci vous permet toujours de stocker les dates inadmissibles telles que 2002-04-31. Il permet à des applications web de stocker des données d'une forme sans vérifier plus loin. Pour s'assurer qu'une date est valide, vous devrez effectuer un test dans votre application.

  • Les années spécifiées avec deux chiffres seulement sont ambigus, car il manque le siècle. MySQL interprète les années à deux chiffres suivant ces règles :

    • les années de l'intervalle 00-69 sont converties en 2000-2069 ;

    • les années de l'intervalle 70-99 sont converties en 1970-1999.

11-3-1-1. Comportement de TIMESTAMP avant MySQL 4.1

Le type TIMESTAMP est prévu pour stocker automatiquement l'heure courante lors d'une commande INSERT ou UPDATE. Si vous avez plusieurs colonnes de type TIMESTAMP, seule la première colonne sera mise à jour automatiquement.

La modification automatique de la première colonne de type TIMESTAMP survient si l'une des conditions suivantes est remplie :

  • vous insérez explicitement la valeur NULL dans la colonne ;

  • la colonne n'est pas spécifiée explicitement dans la commande INSERT ou LOAD DATA INFILE ;

  • la colonne n'est pas spécifiée explicitement dans la commande UPDATE et d'autres colonnes changent de valeur (notez qu'une commande UPDATE qui affecte une valeur qui est déjà celle de la colonne sera ignorée, et la colonne TIMESTAMP ne sera pas modifiée, car la ligne n'est pas à proprement parler modifiée. MySQL ignore alors ces modifications pour des raisons d'efficacité).

Les autres colonnes de type TIMESTAMP, hormis la première, peuvent aussi prendre la valeur courante. Affectez-lui alors la valeur NULL ou la fonction NOW().

Vous pouvez affecter à n'importe quelle colonne de type TIMESTAMP une valeur différente de l'heure et la date courant en fournissant une valeur explicite. Cela s'applique aussi à la première colonne de type TIMESTAMP. Par exemple, si vous voulez affecter la date de création d'une ligne à une colonne de type TIMESTAMP, mais ne plus y toucher ultérieurement.

  • Laissez MySQL donner la valeur de la colonne lors de la création de la ligne. Cela va initialiser la colonne à la date et heure courante.

  • Lorsque vous faites des modifications ultérieures, affectez explicitement à la colonne TIMESTAMP sa propre valeur.

     
    Sélectionnez
    UPDATE tbl_name
        SET timestamp_col = timestamp_col,
            other_col1 = new_value1,
            other_col2 = new_value2, ...

D'un autre côté, vous pouvez aussi facilement initialiser la colonne TIMESTAMP avec NOW() lors de sa création, puis ne plus la modifier ultérieurement.

L'intervalle de validité des valeurs TIMESTAMP va du début de l'année 1970 jusque quelque part durant l'année 2037, avec une précision d'une seconde. Les valeurs sont affichées comme des nombres entiers.

Le format d'affichage des valeurs TIMESTAMP dépend de la taille d'affichage, comme illustré ci-dessous. Le format total TIMESTAMP a 14 chiffres, mais les colonnes TIMESTAMP peuvent être créées avec des formats plus courts :

Type de colonne Format d'affichage
TIMESTAMP(14) YYYYMMDDHHMMSS
TIMESTAMP(12) YYMMDDHHMMSS
TIMESTAMP(10) YYMMDDHHMM
TIMESTAMP(8) YYYYMMDD
TIMESTAMP(6) YYMMDD
TIMESTAMP(4) YYMM
TIMESTAMP(2) YY

Toutes les colonnes de type TIMESTAMP ont la même taille de stockage, indépendamment de la taille d'affichage. Les formats les plus courants sont 6, 8, 12, et 14. Vous pouvez spécifier une taille arbitraire lors de la création de la table, mais 0 et les valeurs supérieures à 14 sont ramenées à 14. Les valeurs impaires sont aussi ramenées au nombre pair supérieur.

Les colonnes TIMESTAMP stockent une date valide, en utilisant la totalité de l'espace de stockage, quelle que soit la valeur de l'affichage. Cela a les implications suivantes.

  • Spécifiez toujours l'année, le mois et le jour, même si le type de colonne est TIMESTAMP(4) ou TIMESTAMP(2). Sinon, la valeur ne sera pas légale et 0 sera stocké.

  • Si vous utilisez la commande ALTER TABLE pour réduire la largeur d'une colonne TIMESTAMP, les informations qui étaient affichées sont désormais « cachées », mais pas détruites.

  • Similairement, réduire une colonne de type TIMESTAMP ne cause aucune perte d'informations, en dehors du fait que ces informations ne sont plus affichées.

  • Bien que les valeurs TIMESTAMP soient stockées avec une précision d'une seconde, la seule fonction qui travaille directement avec ces valeurs est la fonction UNIX_TIMESTAMP(). Les autres fonctions opèrent sur des valeurs lues et formatées. Cela signifie que vous ne pouvez pas utiliser de fonctions telles que HOUR() ou SECOND() à moins que le format d'affichage de la valeur TIMESTAMP ne présente cette valeur. Par exemple, les heures ne sont jamais affichées dans une colonne de type TIMESTAMP à moins que la taille d'affichage de la colonne ne soit d'au moins 10. L'utilisation de la fonction HOUR() sur une valeur ayant un format d'affichage plus court que 10 retournera un résultat inutilisable.

11-3-1-2. Propriétés de TIMESTAMP depuis la version 4.1

Depuis MySQL 4.1.0, les propriétés des colonnes TIMESTAMP diffèrent des versions précédentes de MySQL.

  • Les colonnes TIMESTAMP sont affichées dans le même format que les valeurs des colonnes DATETIME.

  • Les tailles d'affichage ne sont plus supportées comme décrit dans la section précédente. En d'autres termes, vous ne pouvez pas utiliser TIMESTAMP(2), TIMESTAMP(4), etc.

De plus, si le serveur MySQL est en mode MAXDB, TIMESTAMP est identique à DATETIME. C'est-à-dire que si le serveur fonctionne en mode MAXDB au moment où la table est créée, toutes les colonnes TIMESTAMP créées sont en fait de type DATETIME. En conséquence, ces colonnes utilisent le format d'affichage DATETIME, ont le même intervalle de validité et aucune mise à jour automatique n'intervient.

MySQL peut fonctionner en mode MAXDB depuis la version 4.1.1. Pour activer ce mode, lancez le serveur avec le mode MAXDB au démarrage avec l'option --sql-mode=MAXDB, ou en modifiant la variable sql_mode durant l'exécution :

 
Sélectionnez
mysql> SET GLOBAL sql_mode=MAXDB;

Un client peut mettre le serveur en mode MAXDB pour sa propre connexion avec la commande suivante :

 
Sélectionnez
mysql> SET SESSION sql_mode=MAXDB;

11-3-2. Le type TIME

MySQL lit et affiche les colonnes de type TIME au format 'HH:MM:SS' (ou 'HHH:MM:SS' pour les grandes quantités d'heures). Les valeurs de TIME vont de '-838:59:59' à '838:59:59'. La raison de cet intervalle de validité si large est que les colonnes de type TIME peuvent être utilisées pour représenter non seulement des heures du jour, mais aussi des durées entre deux événements (ce qui peut dépasser largement les 24 heures, ou même, être négatif).

Vous pouvez spécifier une valeur de type TIME avec différents formats.

  • Une chaîne au format 'D HH:MM:SS.fraction'. (Notez que MySQL ne stockera pas la fraction d'une valeur TIME.)

    Vous pouvez aussi utiliser l'une des syntaxes suivantes : HH:MM:SS.fraction, HH:MM:SS, HH:MM, D HH:MM:SS, D HH:MM, D HH ou SS. Ici, D peut prendre des valeurs entre 0 et 33.

  • Une chaîne sans délimiteur au format 'HHMMSS', en supposant que cela puisse avoir un sens en termes de date. Par exemple, '101112' est interprété comme '10:11:12', mais '109712' est invalide (le nombre de minutes n'a pas de sens), et devient la date zéro : '00:00:00'.

  • Un nombre au format HHMMSS, en supposant que cela puisse avoir un sens en termes de date. Par exemple, 101112 est interprété comme '10:11:12'. Les autres formats sont aussi compris : SS, MMSS, HHMMSS et HHMMSS.fraction. Notez que MySQL ne stocke pas encore les fractions de secondes.

  • Le résultat d'une fonction qui retourne une valeur acceptable dans un contexte de valeurs TIME, comme CURRENT_TIME.

Pour les valeurs TIME spécifiées avec des délimiteurs, il n'est pas nécessaire de préciser deux chiffres pour les valeurs inférieurs à 10 pour les heures, minutes et secondes. '8:3:2' est la même chose que '08:03:02'.

Soyez soigneux lors de l'utilisation de valeurs « courtes » à une colonne de type TIME. MySQL interprète les valeurs en supposant que les chiffres de droite représentent les secondes (MySQL interprète les valeurs TIME comme des durées et non comme des heures d'une journée). Par exemple, vous pouvez penser que les valeurs '11:12', '1112' et 1112 représentent '11:12:00' (12 minutes après 11 heures), mais MySQL les interprétera comme '00:11:12' (11 minutes, 12 secondes). Similairement, '12' et 12 représentent '00:00:12'. Les valeurs de TIME déclarées avec des :, au contraire, sont toujours traités comme des heures de journée. '11:12' signifiera '11:12:00' et non pas 00:11:12

Les valeurs hors de l'intervalle de validité de TIME, mais qui sont valides sont ramenées à la valeur maximale stockable la plus proche. Par exemple, '-850:00:00' et '850:00:00' sont respectivement converties en '-838:59:59' et '838:59:59'.

Les valeurs TIME non valides sont transformées en date zéro '00:00:00'. Notez que comme '00:00:00' est elle-même une valeur TIME valide, vous n'aurez pas le moyen de faire la différence entre une valeur '00:00:00' stockée en connaissance de cause, et '00:00:00' stockée à cause d'une erreur.

11-3-3. Le type YEAR

Le type YEAR est un type d'un octet utilisé pour représenter les années.

MySQL extrait et affiche la valeur de YEAR au format YYYY. L'échelle va de 1901 à 2155.

Vous pouvez spécifier la valeur de YEAR en plusieurs formats.

  • Une chaîne de quatre chiffres entre '1901' et '2155'.

  • Un nombre à quatre chiffres entre 1901 et 2155.

  • Une chaîne de deux chiffres entre '00' et '99'. Les valeurs entre '00' et '69' et entre '70' et '99' sont respectivement converties en valeurs YEAR comprises entre 2000 et 2069 d'une part, et 1970 et 1999 de l'autre.

  • Une nombre de deux chiffres entre 1 et 99. Les valeurs entre 1 et 69 et entre 70 et 99 sont respectivement converties en valeurs YEAR comprises entre 2001 et 2069 d'une part, et 1970 et 1999 d'autre part. Notez que le rang de valeurs pour les nombres à deux chiffres est totalement différent du rang pour les chaînes à deux chiffres parce que vous ne pouvez pas spécifier deux zéro directement en tant que nombre et le faire interpréter en tant que 2000. Vous devez le spécifier comme chaîne '0' ou '00' sinon il sera interprété comme 0000.

  • En tant que résultat d'une fonction retournant une valeur acceptable dans le contexte de YEAR, comme as NOW().

Les valeurs illégales pour YEAR sont converties en 0000.

11-3-4. An 2000 et les types date

MySQL lui-même est compatible an 2000. (Voir Section 1.2.5, « Compatibilité an 2000 »1.2.5. Compatibilité an 2000), mais les valeurs manipulées par MySQL peuvent ne pas l'être. N'importe quelle valeur n'ayant que deux chiffres pour représenter l'année est ambigüe, car le siècle n'est pas précisé. Ces valeurs doivent être interprétées comme des valeurs à 4 chiffres, car MySQL stocke les années en interne en utilisant 4 chiffres.

Pour les types DATETIME, DATE, TIMESTAMP, et YEAR, MySQL interprète les dates ambigües en se basant sur les règles suivantes.

  • Les valeurs d'années comprises dans l'intervalle 00-69 sont converties en 2000-2069.

  • Les valeurs d'années comprises dans l'intervalle 70-99 sont converties en 1970-1999.

Gardez bien à l'esprit que ces règles ne sont que la meilleure approximation possible d'une valeur. Si l'heuristique proposée par MySQL ne fournit pas les valeurs attendues, vous devrez fournir une valeur sans ambiguïté (à 4 chiffres).

ORDER BY ordonnera correctement les types YEAR/DATE/DATETIME à deux chiffres.

Notez aussi que quelques fonctions comme MIN() et MAX() convertiront un TIMESTAMP/DATE en nombre. Cela signifie qu'un timestamp avec une année à deux chiffres ne donnera pas de résultats corrects avec ces fonctions. Une solution dans ce cas est de convertir le TIMESTAMP/DATE en une année à 4 chiffres ou d'utiliser quelque chose comme MIN(DATE_ADD(timestamp,INTERVAL 0 DAYS)).

11-4. Les types chaînes

Les types chaînes sont CHAR, VARCHAR, BLOB, TEXT, ENUM, et SET. Cette section décrit comment ces types fonctionnent, leur besoin en espace et comment les utiliser dans vos requêtes.

11-4-1. Les types CHAR et VARCHAR

Les types CHAR et VARCHAR sont similaires, mais diffèrent dans la manière dont ils sont stockés et récupérés.

La longueur d'une colonne CHAR est fixée à la longueur que vous avez définie lors de la création de la table. La longueur peut être n'importe quelle valeur entre 1 et 255. (Dans la version 3.23 de MySQL, la longueur est comprise entre 0 et 255.) Quand une valeur CHAR est enregistrée, elle est complétée à droite avec des espaces jusqu'à atteindre la valeur fixée. Quand une valeur de CHAR est lue, les espaces en trop sont retirés.

Les valeurs contenues dans les colonnes de type VARCHAR sont de tailles variables. Vous pouvez déclarer une colonne VARCHAR pour que sa taille soit comprise entre 1 et 255, exactement comme pour les colonnes CHAR. Par contre, contrairement à CHAR, les valeurs de VARCHAR sont stockées en utilisant autant de caractères que nécessaire, plus un octet pour mémoriser la longueur. Les valeurs ne sont pas complétées. Au contraire, les espaces finals sont supprimés avant stockage (ce qui ne fait pas partie des spécifications ANSI SQL).

Si vous assignez une chaîne de caractères qui dépasse la capacité de la colonne CHAR ou VARCHAR, celle-ci est tronquée jusqu'à la taille maximale du champ.

Le tableau suivant illustre les différences entre les deux types de colonnes en montrant les différences entre l'enregistrement dans une colonne CHAR(4) ou VARCHAR(4) :

Valeur CHAR(4) Espace requis VARCHAR(4) Espace requis
'' '    ' 4 octets '' 1 octet
'ab' 'ab  ' 4 octets 'ab' 3 octets
'abcd' 'abcd' 4 octets 'abcd' 5 octets
'abcdefgh' 'abcd' 4 octets 'abcd' 5 octets

Les valeurs lues dans les colonnes de type CHAR(4) et VARCHAR(4) seront les mêmes dans tous les cas, car les espaces finals sont retirés des valeurs issues de colonnes de type CHAR lors de la lecture.

Les valeurs dans les colonnes CHAR et VARCHAR sont classées et comparées sans tenir compte de la casse, à moins que l'attribut BINARY n'ait été spécifié lors de la création de la table. L'attribut BINARY signifie que les valeurs sont classées et triées en tenant compte de la casse, suivant l'ordre des caractères ASCII de la machine où est installé le serveur MySQL. BINARY n'affecte pas les méthodes de lecture et de stockage des valeurs.

L'attribut BINARY se propage dans une expression : il suffit qu'une seule colonne, utilisée dans une expression, ait l'attribut BINARY pour que toute l'expression ne tienne plus compte de la casse.

MySQL peut changer automatiquement le type d'une colonne CHAR ou VARCHAR lors de la création de la table. Voir Section 13.2.5.1, « Modification automatique du type de colonnes »13.2.5.1. Modification automatique du type de colonnes.

11-4-2. Les types BINARY and VARBINARY

Les types BINARY et VARBINARY sont similaires à CHAR et VARCHAR, hormis le fait qu'ils contiennent des chaînes binaires, plutôt que des chaînes de texte. C'est-à-dire, qu'ils contiennent des chaînes d'octets, plutôt que des chaînes de caractères. Cela signifie qu'ils n'ont pas de jeu de caractères associé, et les tris et comparaisons sont basés sur la valeur numérique de l'octet.

La taille maximale pour les types BINARY et VARBINARY, est la même que celles de CHAR et VARCHAR, hormis le fait que la taille de BINARY et VARBINARY est une taille en octets, et non pas en caractères.

La gestion des espaces finals est la même pour BINARY et VARBINARY que pour CHAR et VARCHAR. Lorsqu'une valeur BINARY est stockée, elle est complétée à droite avec des espaces. Lorsque les valeurs BINARY sont lues, les espaces finals sont supprimés. Pour VARBINARY, les espaces finals sont supprimés lorsque la valeur est stockée. Depuis MySQL 5.0.3, les espaces finals sont conservés. Gardez ces caractéristiques en tête si vous envisagez d'utiliser ces types de données, et que les valeurs risquent de se terminer par des espaces.

Avant MySQL 4.1.2, BINARY(M) et VARBINARY(M) étaient traités comme des CHAR(M) BINARY et VARCHAR(M) BINARY. Depuis MySQL 4.1.2, BINARY et VARBINARY sont disponibles en tant que types de données distincts, et pour CHAR(M) BINARY et VARCHAR(M) BINARY, l'attribut BINARY n'active pas le traitement binaire des colonnes. À la place, la collation binaire de la colonne sera utilisée, mais la colonne elle-même contiendra des caractères, plutôt que des octets. Par exemple, en version 4.1 et plus récentes, CHAR(5) BINARY est traité comme CHAR(5) CHARACTER SET latin1 COLLATE latin1_bin, en supposant que le jeu de caractères par défaut est latin1.

11-4-3. Les types BLOB et TEXT

Une valeur de type BLOB est un objet binaire de grande taille, qui peut contenir une quantité variable de données. Les quatre types BLOB (TINYBLOB, BLOB, MEDIUMBLOB, et LONGBLOB) ne différent que par la taille maximale de données qu'ils peuvent stocker. Voir Section 11.5, « Capacités des colonnes »11.5. Capacités des colonnes.

Les quatre types TEXT (TINYTEXT, TEXT, MEDIUMTEXT, et LONGTEXT correspondent aux types BLOB équivalents, et ont les mêmes contraintes de stockage. Les seules différences entre les colonnes de type BLOB et celles de type TEXT se situent au niveau des tris et comparaisons : les tris, faits sur les BLOB, contrairement à ceux faits sur les TEXT, tiennent compte de la casse. En d'autres termes, une valeur TEXT est une valeur BLOB insensible à la casse.

Si vous assignez une valeur trop grande à une colonne de type BLOB ou TEXT, la valeur sera tronquée à la taille maximale possible.

Dans la majorité des cas, vous pouvez considérer une colonne de type TEXT comme une colonne de type VARCHAR, aussi grande que vous le souhaitez. De même, vous pouvez considérer une colonne de type BLOB comme une colonne de type VARCHAR BINARY. Les seules différences sont :

  • vous pouvez indexer les colonnes de type BLOB ou TEXT à partir de la version 3.23.2 de MySQL. Les versions plus anciennes ne peuvent pas indexer ces colonnes ;

  • pour les index des colonnes BLOB et TEXT, vous devez spécifier une taille d'index. Pour les colonnes de type CHAR et VARCHAR, la taille du préfixe est optionnelle ;

  • il n'y a pas de suppression des espaces finals lors du stockage de valeur dans des colonnes de type BLOB et TEXT, ce qui est le cas dans pour les colonnes de type VARCHAR ;

  • les colonnes BLOB et TEXT ne peuvent avoir de valeur par défaut. (DEFAULT)

MyODBC considère les valeurs BLOB comme des LONGVARBINARY et les valeurs TEXT comme des LONGVARCHAR.

Vous pouvez rencontrer les problèmes suivants, à cause de la grande taille des colonnes de type BLOB et TEXT, lors de leur utilisation.

Notez que chaque valeur BLOB ou TEXT est représentée en interne par un objet alloué séparément, contrairement à tous les autres types de colonne, pour lesquels la place de stockage est allouée une fois pour chaque colonne, lorsque la table est ouverte.

11-4-4. Le type ENUM

Une énumération ENUM est une chaîne dont la valeur est choisie parmi une liste de valeurs autorisées lors de la création de la table.

Cette chaîne peut aussi être la chaîne vide ("") ou NULL dans certaines circonstances.

  • Si vous insérez une valeur illégale dans une énumération ENUM (c'est-à-dire, une chaîne qui n'est pas dans la liste de valeurs autorisées), la chaîne vide est insérée pour représenter une erreur. Cette chaîne peut être distinguée d'une chaîne vide « normale » par le fait que cette chaîne à la valeur numérique 0. Nous reviendrons sur ce point plus tard.

  • Si une colonne d'énumération est déclarée NULL, NULL devient aussi une valeur autorisée, et la valeur par défaut est alors NULL. Si une colonne d'énumération est déclarée NOT NULL, la valeur par défaut est le premier élément de la liste des valeurs autorisées.

Chaque élément de l'énumération dispose d'un index.

  • Les valeurs de la liste des valeurs autorisées sont indexées à partir de 1.

  • L'index de la chaîne vide (cas d'erreur) est 0. Cela signifie que vous pouvez utiliser la sélection suivante pour repérer les valeurs d'énumération invalides :

     
    Sélectionnez
    mysql> SELECT * FROM nom_de_table WHERE enum_col=0;
  • L'index de la valeur NULL est NULL.

Par exemple, une colonne créée comme ENUM("un", "deux", "trois") peut prendre n'importe quelle valeur ci-dessous. L'index de chaque valeur est aussi présenté :

Valeur Index
NULL NULL
"" 0
"un" 1
"deux" 2
"trois" 3

Une énumération peut avoir un maximum de 65 535 éléments.

À partir de la version 3.23.51, les espaces en début et fin de chaîne sont automatiquement supprimés des éléments de l'énumération ENUM lorsque la table est créée.

La casse des lettres est sans importance lors de l'assignation de valeurs dans une énumération. Cependant, les valeurs lues dans la base auront la même casse que celle spécifiée lors de la création de la table.

Si vous lisez le contenu d'une énumération dans un contexte numérique, l'index de la valeur ENUM sera retourné. Par exemple, vous pouvez lire des valeurs numériques comme ceci :

 
Sélectionnez
mysql> SELECT enum_col+0 FROM nom_de_table;

Si vous stockez un nombre dans une colonne de type ENUM, le nombre sera traité comme un index, et la valeur stockée sera celle de l'élément ayant cet index (attention, cela ne fonctionnera pas avec les commandes LOAD DATA, car cette dernière traite toutes les valeurs comme des chaînes). Il est déconseillé de stocker des valeurs numériques dans un ENUM, car cela engendre des confusions. Par exemple, la colonne suivante est une énumération de chaînes contenant les valeurs '0', '1' et '2', mais leur valeur numérique est 1, 2 et 3 :

 
Sélectionnez
numbers ENUM('0','1','2')

Les valeurs de type ENUM sont triées en fonction de l'ordre des éléments, fixé à la création de la table (en d'autres termes, les valeurs ENUM sont stockées en fonction de leur index). Par exemple, "a" précède "b" dans l'énumération ENUM("a", "b"), mais "b" précède "a" dans l'énumération ENUM("b", "a"). La chaîne vide précède toujours les chaînes non vides, et NULL précède toutes les valeurs.

Si vous voulez connaître toutes les valeurs possibles d'une colonne de type ENUM, pensez à utiliser cette commande : SHOW COLUMNS FROM nom_de_table LIKE enum_column_name, puis analysez la définition de la colonne de type ENUM (deuxième colonne dans le résultat).

11-4-5. Le type SET

Un SET est une chaîne qui peut avoir zéro ou plusieurs valeurs, chacune doit être choisie dans une liste de valeurs définies lors de la création de la table. Les valeurs des colonnes SET composées de plusieurs membres sont définies en séparant celles-ci avec des virgules (','). Ce qui fait que la valeur d'un membre de SET ne peut contenir lui-même de virgule.

Par exemple, une colonne définie en tant que SET("un", "deux") NOT NULL peut avoir l'une de ces valeurs :

 
Sélectionnez
""
"un"
"deux"
"un,deux"

Un SET peut avoir au plus 64 membres.

À partir de la version 3.23.51, les espaces en trop sont automatiquement effacés des membres de SET lorsque la table est créée.

MySQL enregistre les valeurs de SET numériquement. Le bit de poids faible de la valeur correspond alors au premier élément de la liste. Si vous utilisez une valeur SET dans un contexte numérique, les bits des éléments dans cet ensemble seront mis à un, et les autres à zéro. Par exemple, vous pouvez obtenir un entier à partir d'un ensemble comme ceci :

 
Sélectionnez
mysql> SELECT col_set+0 FROM nom_de_table;

Si un nombre est enregistré dans une colonne SET, les bits un à un de ce nombre représenteront les éléments placés dans cet ensemble. Supposons qu'une colonne est spécifiée en tant que SET("a","b","c","d"), les membres ont alors les valeurs suivantes :

SET membre Valeur décimale Valeur binaire
a 1 0001
b 2 0010
c 4 0100
d 8 1000

Si vous assignez 9 à cette colonne, cela donne 1001 en binaire, ce qui fait que les valeurs du premier et quatrième membres "a" et "d" sont sélectionnés et la valeur résultante est "a,d".

Pour les valeurs se composant de plus d'un membre du SET, l'ordre des membres n'a pas d'importance lors des insertions. Le nombre d'occurrences d'un élément n'importe pas non plus. Lorsque la valeur sera lue ultérieurement, chaque élément n'apparaîtra qu'une seule fois, et dans l'ordre donné à la déclaration de la colonne. Par exemple, si une colonne est spécifiée comme SET("a","b","c","d"), alors "a,d", "d,a", et "d,a,a,d,d" seront tous représentés par "a,d".

Si vous spécifiez une valeur incorrecte dans une colonne SET, la valeur sera ignorée.

Les valeurs de SET sont triées numériquement. La valeur NULL précède toutes les autres.

Normalement, vous exécuterez un SELECT sur une colonne SET en utilisant l'opérateur LIKE ou la fonction FIND_IN_SET() :

 
Sélectionnez
mysql> SELECT * FROM nom_de_table WHERE set_col LIKE '%value%';
mysql> SELECT * FROM nom_de_table WHERE FIND_IN_SET('value',set_col)>0;

Mais ce qui suit fonctionnera aussi :

 
Sélectionnez
mysql> SELECT * FROM nom_de_table WHERE set_col = 'val1,val2';
mysql> SELECT * FROM nom_de_table WHERE set_col & 1;

La première requête cherche les lignes qui correspondent exactement. La seconde ne cherche que les lignes contenant le premier membre du set.

Si vous voulez connaître toutes les valeurs possibles d'une colonne SET, vous devez utiliser : SHOW COLUMNS FROM nom_de_table LIKE nom_colonne_set et étudier la définition du SET dans la seconde colonne.

11-5. Capacités des colonnes

Les capacités de stockage de chaque type de colonnes de MySQL sont listées par catégories.

Capacités de stockage des colonnes numériques

Type de colonne Espace requis
TINYINT 1 octet
SMALLINT 2 octets
MEDIUMINT 3 octets
INT,INTEGER 4 octets
BIGINT 8 octets
FLOAT(p) 4 if X <= 24 or 8 if 25 <= X <= 53
FLOAT 4 octets
DOUBLE PRECISION, REAL 8 octets
DECIMAL(M,D) M+2 octets si D > 0, M+1 octets si D = 0 (D+2, si M < D)

Capacités de stockage des colonnes de données temporelles

Type de colonne Espace requis
DATE 3 octets
DATETIME 8 octets
TIMESTAMP 4 octets
TIME 3 octets
YEAR 1 octet

Capacités de stockage des colonnes de texte

Type de colonne Espace requis
CHAR(M) M octets, 1 <= M <= 255
VARCHAR(M) L+1 octets, avec L <= M et 1 <= M <= 255
TINYBLOB, TINYTEXT L+1 octets, avec L < 28
BLOB, TEXT L+2 octets, avec L < 216
MEDIUMBLOB, MEDIUMTEXT L+3 octets, avec L < 224
LONGBLOB, LONGTEXT L+4 octets, avec L < 232
ENUM('valeur1','valeur2',...) 1 ou 2 octets, suivant le nombre d'éléments de l'énumération (65 535 au maximum)
SET('valeur1','valeur2',...) 1, 2, 3, 4 ou 8 octets, suivant le nombre de membres de l'ensemble (64 au maximum)

Les types VARCHAR, BLOB et TEXT sont de longueur variable, et l'espace disque requis dépend de la taille réelle de la valeur présente dans la colonne, (taille représentée par L dans le tableau précédent) et non pas de la taille maximale de la colonne. Par exemple une colonne VARCHAR(10) peut contenir une chaîne de 10 caractères. L'espace requis est dans ce cas-là la longueur de la chaîne (L), plus 1 octet pour enregistrer la longueur de celle-ci. Pour la chaîne 'abcd', L est égal à 4 et l'espace requis est de 5 octets.

Les types BLOB et TEXT requièrent 1, 2, 3, ou 4 octets pour mémoriser la taille de la valeur dans la colonne, suivant la longueur maximale du type. Voir Section 11.4.3, « Les types BLOB et TEXT »11.4.3. Les types BLOB et TEXT.

Si une table inclut au moins une colonne de taille variable, la ligne sera de taille variable. Notez que lorsqu'une table est créée, MySQL peut, dans certaines circonstances, changer automatiquement une colonne de taille variable en colonne à taille fixe (et vice-versa). Voir Section 13.2.5.1, « Modification automatique du type de colonnes »13.2.5.1. Modification automatique du type de colonnes.

La taille d'un ENUM est déterminée par le nombre d'éléments de l'énumération. Un octet est nécessaire pour les énumérations ayant jusqu'à 255 valeurs possibles. Deux octets sont nécessaires pour les énumérations ayant jusqu'à 65 535 valeurs possibles. Voir Section 11.4.4, « Le type ENUM »11.4.4. Le type ENUM.

La taille d'un SET est déterminée par le nombre de ses membres. S'il y en a N, l'objet occupe (N+7)/8 octets, arrondis à 1, 2, 3, 4, ou 8 octets. Un SET peut avoir au plus 64 membres. Voir Section 11.4.5, « Le type SET »11.4.5. Le type SET.

La taille maximale d'une ligne dans une table MyISAM est de 65 534 octets. Les colonnes BLOB et TEXT acceptent jusqu'à 5-9 octets en dessous de cette taille.

11-6. Choisir le bon type de colonne

Pour une utilisation optimale des capacités de stockage, essayez d'utiliser le type le plus optimal dans chaque cas. Par exemple, si une colonne du type entier sera utilisée pour des valeurs entre 1 et 99999, le type MEDIUMINT UNSIGNED sera le plus approprié.

La représentation des valeurs monétaires est un problème commun. Avec MySQL, vous devrez utiliser le type DECIMAL. Il est sauvegardé en tant que chaîne, aucune perte de précision ne devrait avoir lieu. Si la précision n'est pas très importante, vous pouvez utiliser le type DOUBLE.

Pour une haute précision, vous pouvez toujours transcrire en nombre décimaux, et les enregistrer dans des BIGINT. Cela vous permettra d'effectuer tous vos calculs avec des entiers et de convertir à nouveau en nombre décimaux au besoin.

11-7. Utilisation des types de données issues d'autres SGBDR

Pour faciliter l'importation de codes SQL issus d'autres systèmes de gestion de bases de données, MySQL convertit les types de colonnes comme le montre le tableau suivant. Cette conversion facilite l'import de structures de tables.

Autre dénomination Type MySQL
BINARY(M) CHAR(M) BINARY
CHAR VARYING(M) VARCHAR(M)
FLOAT4 FLOAT
FLOAT8 DOUBLE
INT1 TINYINT
INT2 SMALLINT
INT3 MEDIUMINT
INT4 INT
INT8 BIGINT
LONG VARBINARY MEDIUMBLOB
LONG VARCHAR MEDIUMTEXT
LONG MEDIUMTEXT (depuis MySQL 4.1.0)
MIDDLEINT MEDIUMINT
VARBINARY(M) VARCHAR(M) BINARY

La conversion du type de colonnes s'effectue lors de la création. Si vous créez une table avec des types issus d'un autre SGBDR, puis que vous exécutez la commande DESCRIBE nom_de_table, MySQL fournira la structure de la table en utilisant les types équivalents.


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+